Stratégies d'évaluation

La grille de correction pour évaluer un travail devrait avoir un nombre raisonnable de critères d'évaluation, soit entre 5 et 15 critères selon la complexité du travail. Il est possible d'avoir un travail évalué par les pairs avec un seul critère, la stratégie d'évaluation étant alors semblable à celle du devoir.

Le type de grille de correction dépend de la stratégie d'évaluation désirée :

  1. Évaluation formative avec grille d'observation. Les critères peuvent prendre la forme de descriptions de certains aspects du travail, de questions, de commentaires. Le correcteur doit fournir ses observations sur le travail en fonction de ces critères. Comme avec toutes les stratégies d'évaluation, un espace est prévu pour des commentaires d'ordre général. L'évaluation est de type qualitatif et donc le correcteur n'attribue pas de note. Le professeur peut toutefois accorder une note pour l'évaluation du correcteur qui sera à la base de la note qui apparaîtra dans le rapport des résultats du cours. Aucune note n'apparaîtra si le professeur ne donne pas de note.
  2. Critères avec une échelle d'appréciation. C'est la stratégie par défaut. L'évaluation se fait à partir d'énoncés qui décrivent  des aspects désirables dans le travail. Le correcteur attribue une note à partir d'une échelle d'appréciation pour chaque critère. Chaque critère a les trois caractéristiques suivantes :
    • Une description : La description explique clairement quel aspect de la tâche est évalué. Si l'évaluation est qualitative, on doit inclure des détails sur ce qui est considéré comme excellent, moyen et faible.
    • Une échelle d'appréciation : Moodle offre plusieurs échelles prédéfinies qui vont du simple Oui/Non à une échelle en pourcentage, en passant par une échelle de plusieurs points qui va d'excellent à très faible. Le professeur choisit l'échelle en fonction du type de critère. Le nombre de division sur l'échelle ne détermine pas l'importance relative du critère : c'est le poids du critère qui remplit cette fonction.
    • Un poids : Par défaut, tous les critères ont le même poids dans le calcul de la note finale du travail. Le professeur peut toutefois modifier l'importance relative de chaque critère en accordant un poids plus grand que 1 à un critère plus important et un poids inférieur à 1 à un critère moins important (on peut fixer le poids à une valeur négative). Le changement des poids des critères ne fait pas varier la note maximale, car celui-ci dépend d'un des paramètres de l'atelier.
  3. Liste de vérification. Des critères décrivent les éléments qui doivent être présents ou les aspects qui doivent être couverts dans le travail. Le correcteur doit déterminer si oui ou non ces éléments ou ces aspects se retrouvent dans le travail qui a été soumis. Le professeur établit un barème de correction lorsque tous les éléments sont présents, un élément est absent, deux éléments sont absents, etc. Il peut aussi modifier le poids de chaque critère pour établir son importance relative. La somme des erreurs correspond à la somme pondérée des éléments manquants. Il n'est pas nécessaire que la distribution des poids soit linéaire. Par exemple, pour dix énoncés les notes pourraient être : 90%, 70%, 50%, 40%, 30%, 20%, 10%, 0%, 0%, 0%. Le correcteur peut toujours faire une révision des notes suggérées pouvant aller jusqu'à 20%.
  4. Niveaux d'atteinte global des objectifs. Le professeur fournit plusieurs énoncés qui décrivent des niveaux différents d'atteinte des objectifs. Le correcteur doit choisir l'énoncé qui correspond le plus au travail qui a été soumis. Les énoncés peuvent décrire des niveaux successifs ou être indépendants les uns des autres. Le professeur établit un barème de correction. Le correcteur peut apporter  une révision des notes suggérées pouvant aller jusqu'à 20%.

Index de tous les fichiers d'aide